.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (F OU M) au choix ○ Quand on a le/la fiancé(e), devant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kayleigh-Snow Rosebury

avatar

○ messages : 39
○ avatar : La jolie et cutie Lily James.

MessageSujet: (F OU M) au choix ○ Quand on a le/la fiancé(e), devant...   Mer 22 Fév - 0:06

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Graham Hans Grayson
"Il suffit d'un instant. Un regard. Une rencontre, pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard."
ft. Au choix ○ ENCHANTED ROSE @enchantedrose.tumblr.com.

nom: Grayson. prénom: Graham ; Hans. âge et date de naissance: 35/50 ans, la date de naissance, reste au choix. lieu de naissance: Cela te reste au choix. Cependant, je le vois bien venir d'Angleterre. statut: Fiancé à Snow, malgré le fait, que ça devient compliqué, entre eux... job/études: Il y a quelques années, il enseignait à l'université. Désormais, le choix est libre. Néanmoins, je le verrais, beaucoup, se déplacer. Faire des voyages d'affaires... orientation sexuelle: Hétérosexuel.

everything about you

L'histoire de Graham, te reste libre, dans l'ensemble... Cependant, je peux te donner un aperçu, de l'image, que, je me fais de lui. Après libre à toi, d'aimer ou non. Après tout, je veux que, tu sois à l'aise, avec ce personnage. Veille, simplement, à ce que cela colle avec l'histoire de Snow. Wink


❖ Graham est né, dans une famille des plus aisées, et n'a jamais manqué de rien. Si ce n'est le fait, qu'ils ont l'une des plus grosses fortunes, de ce pays.
❖ Il a de nombreux frères, dont il se sent, énormément, proche. Dès qu'il en a l'occasion, Graham n'hésite pas à passer chez eux. Pour lui, la famille, c'est sacré, et personne n'y touche!
❖ Naturellement, comme la plupart des personnes, il a eu un premier amour. Il a vécu une bonne partie de sa vie, avec elle, et était prêt à lui faire une demande en mariage. Hélas, le soir même, elle fut décédée. Graham à été assez traumatisé et affecté, de cette perte, durant longtemps.
❖ Quelques temps plus tard, il a été muté, à Salem, pour son contrat de travail, qui par la même occasion, se devait, de donner des cours, a l'université.
❖ C'est lors d'une fameuse soirée, en sortant des cours, qu'il fut témoin d'une scène tragique. En effet, il aperçut, de loin, une femme blessée. Allongée sur le bitume. Il a accouru, vers elle, pour tenter de lui sauver la vie, et l'a accompagnée, jusqu'à l'hôpital, le plus proche. C'est avant de se rendre en salle d'opération, que cette dernière lui donna son collier, pour qu'il le donne, à sa sœur, et lui demanda, de l'appeler, au passage, afin qu'elle les rejoigne, le plus rapidement possible...
❖ Malgré ces malheureuses conditions, et leurs différences d'âges, Graham eut un certain coup de foudre, pour Snow. Peut-être, était-ce pour cette raison, que, quand la jeune blonde perdit, sa grande-sœur, dans les quelques heures suivantes, qu'il voulut l'épauler, la prendre sous son aile. Tout faire, pour se rapprocher de celle-ci.
❖ Il fut tellement gentil, attentionné, que, quelques temps plus tard, ils tombèrent dans les bras, l'un de l'autre. C'est au petit matin, malencontreusement, que la jeune femme découvrit, tout à fait par hasard, qu'il était son enseignant.
❖ Après quoi, elle mit, rapidement, un terme, à leur liaison. De peur que, cela ne leur cause des ennuis. Mais aussi, parce qu'à, l'époque, elle avait des sentiments pour un autre - un autre, qui se trouvait être, Avery, son meilleur ami d'enfance. Graham s'en doutait, dans le fond... Cependant, malgré les réticences de la blondinette, ce n'est guère cela, qui le fit rebrousser chemin. Bien au contraire! Cela lui donnait, même, une motivation supplémentaire, pour tenter de la courtiser. La faire craquer.
❖ Il lui fallut, pratiquement, une année complète - une année, durant laquelle, Graham lui a offert de nombreux présents, qu'elle se contentait de lui renvoyer, cependant, avant de réaliser, que ses sentiments, étaient néanmoins, réciproque.
❖ Trois ans plus tard, voyant que Snow n'arrivait plus à avancée. A vivre, tranquillement, dans sa ville natale. Pour cause, qu'elle avait perdu toute sa famille, il lui proposa de recommencer une nouvelle vie, en aménageant à Edimbourg. Cette idée la soulageait. Lui plaisait, déjà, que Snow accepta, sans rechigner. La seule raison, pour laquelle, Graham, fut réticent, c'est qu'Avery fit tout. Absolument tout, pour poursuivre l'aventure avec eux. Pour ainsi dire, qu'il lui fallut faire de nombreux efforts. Aussi incommensurables, soient-ils, pour garder son sang froid.
❖ Il n'a jamais, vraiment, apprécié Avery. Mais, se contente, de garder la tête haute, parce qu'il sait, qu'il compte beaucoup, pour sa petite amie.
❖ Graham et Snow, ont vécu de bons moments, malgré tout, à Edimbourg. Cependant, il y a quelques années de cela, ils ont rompu, pour cause, que, le père, de Graham, les a lancés, sur le sujet du mariage. Se rappelant, douloureusement, de la mort de sa première petite amie, le bel apollon, s'est, simplement, contenter d'avouer, que, ce n'était pas encore à l'ordre du jour. Inutile de vous dire, que, dans les quelques heures suivantes, une grosse dispute à éclater, entre eux...
❖ Souffrant de l'absence, de l'une, comme de l'autre, et après plusieurs mois, aussi insoutenable, c'est Snow, qui pris la décision de revenir vers Graham, qui lui expliquer, alors, la raison pour laquelle, il ne se sentait prêt à passer ce cap. Snow compris, et lui jurait de ne plus lui faire pression. Revenir sur ce sujet délicat...
❖ Si, il n'est pas prêt à se marier, Graham, adore, néanmoins, les enfants. Si ce n'est le fait, qu'il rêverait de fonder une belle, grande, et heureuse famille, avec Snow, qui, de son côté, le redoute, de peur de ne pas être une bonne mère. N'ayant guère beaucoup d'expériences, là-dessus, et souffrant d'affection. De constantes attentions, envers sa propre famille, elle se braque instantanément. Elle est effrayée de décevoir, l'élu de son cœur. De ne pas être à la hauteur de ses espérances, ni de celles de l'enfant... Il espère, dont, qu'un jour, cette dernière changera d'avis...
❖ Graham fut reconnaissant envers elle, malgré tout. Se jurant de tout faire, pour la combler. Faisant en sorte, qu'elle ne manque de rien.
❖ Tout semblait, être, rentré dans l'ordre. La suite des événements, se déroulait parfaitement. Il se décida, même, à inviter Avery, pour le réveillon de Noël, ainsi que toute sa belle famille. Pensant, sans nul doute, faire plaisir, à sa dulcinée, alors qu'il n'était au courant, des derniers événements, en date... Mais, étrangement, Snow réagissait bizarrement, envers lui, depuis...
❖ Redoutant, alors, qu'il ne lui suffise plus, étrangement. Etant effrayé, du fait, qu'elle le quitte, Graham masquait, alors, celle-ci, et manipula, Snow, en lui proposant de l'épouser. Mordant à l'hameçon, elle a, finalement, acceptée, pour cette nouvelle année...
❖ Graham est de nature très romantique, oui. Mais, dès qu'on touche à un seul cheveux de sa bien aimée, autant vous dire, que son sang ne fait qu'un tour. Il est prêt à tout pour elle. A sortir les poings, s'il le faut. Ca lui est même arrivé, parfois, de se retrouver au lit, alors que Snow jouer les infirmières. Faisant tout, pour être aux petits soins, pour lui, quand bien même, cette dernière se sent embarrassée. N'étant pas fan de la violence, et n'aimant encore moins le fait, qu'il le fasse. Surtout, s'il est amoché. Et davantage, si c'est pour elle...



Kayleigh-Snow Rosebury, fiancée, bien que ce soit compliqué, entre eux...


CHAPTER X - LE TEMPS DES MIRACLES.

« SI PARFOIS, ON NE CROIT, CE QUE L'ON VOIT, IL Y A D'AUTRES FOIS, OU LES CHOSES LES PLUS IMPORTANTES, AU MONDE, SONT CELLES QUE L'ON NE VOIT PAS. »


Tu errais. Déambuler au côté de ta moitié, sur le chemin. Les rues de pavés. Laissant ton esprit voguait, se laisser emporter vers de vastes rivages. De vastes horizons. Tu songeais, douloureusement, à ton trouble passé. A ces intenses dernières semaines, où tu avais croisé ton ex meilleur ami d'enfance, qui avait volé, sans ambages, ton innocence. Brisant votre belle et longue amitié, en mille et un éclat. La fissurant, dans une fine poudre de diamants, en te prenant dans la foulée, un doux baiser langoureux et passionné. Oui, tu ne pouvais t'empêcher de ressasser cela, cependant que, celui que tu aimais, vous arrêter soudainement, sous tes orbes étonnées. Tu le toisais, alors qu'il te faisait face. Voulant absolument rester, dans ton champ de vision. Tu lui adressais, dont, un regard navré, à mesure que tu comprenais, que tu n'avais guère écouté, ce qu'il venait de te révéler... Il s'enquit de ton état, sentant une certaine quiétude, pour toi, néanmoins, que tu lui adressais un doux et mignon petit rictus. Te sentant touchée, de son intention, qu'il avait à ton égard. Tu hochais vivement la tête, pour approuver, alors, que, tu masquais ton écart, en reportant toute ton attention, sur le bel apollon. Lui demandant, gentiment, de bien vouloir se répéter, en espérant, de tout cœur, qu'il ne serait guère lassé. Une ébauche de sourire, vint dont, peindre ses douces lèvres, pulpeuses à souhaits, cependant, qu'il avait l'air amusé, de la situation. « Je disais, que, j'ai fait une petite folie... » Tu fronçais les sourcils, dans un semblant d'incompréhension. Ne comprenant. Ne saisissant, point, l'essence même, de ces quelques propos, que tu changeais en quiproquo. Tu ouvrais, dont, la bouche, pour placer quelques paroles censées, alors que ton bel ange, te devançais. Sachant, lisant en ton être, comme dans un livre ouvert. « Je t'ai acheté un cadeau. » Tu penchais la tête légèrement de côté. Prenant un petit air désespéré. Bien que, ce dernier avait de délicates attentions. Que tu avais toujours apprécié ces louables efforts. Aussi incommensurables, soient-ils, tu n'avais jamais aimé, cependant, qu'on t'offre quelques présents. En particulier, quand il s'agissait du beau brun. « Graham... » Lui soufflais-tu, presque dans un murmure, à mesure que, tu laissais un soupir, aussi léger qu'une brise, s'échapper, de tes lèvres légèrement rosées. Ton bel ange te coupais, net, dans ton élan. Plaçant une main devant les fins traits de ton visage. Laissant tes paroles, tes différents, s'évanouirent, dans les fines brumes de la nuit. « Je sais... Tu vas me dire, que, je n'aurais pas dû. Que tu n'aimes pas qu'on te fasse ça, mais, si je l'ai fait, c'est parce que, je sais, que ça va te plaire... » Se justifia-t'il, d'une voix douce, suave. Mélodieuse. Sortant, alors, de la poche de son léger manteau, un petit papier cadeau, qu'il te tendait, délicatement, de sa main calleuse. Patientant, attendant sagement, que tu daignes l'ouvrir. « Bon, je veux bien faire un effort, parce que, c'est toi. Mais, aussi, parce qu'il ne reste plus, que, quelques minutes avant la nouvelle année. » Lui retournais-tu, sagement, cependant qu'une légère moue, se dessiner sur ton visage. Prenant, délicatement, de tes petits doigts de fées, l'emballage dorée, qui scintillait dans le firmament. « C'est trop aimable de ta part! » Te rétorqua-t'il, d'un timbre rassurant. Laissant échapper, un léger rire cristallin. Un petit rictus s'élargit davantage, quand tu remarquais qu'il se moquait gentiment de toi, alors que tu prenais, finalement, le paquet. Lui faisant le plaisir, sous ses iris chatoyantes. Impatientes, de l'ouvrir. De t'exécuter. « Oh, une boite! T'as raison, c'est vrai que c'est très plaisant à voir! » Répliquais-tu, avec un certain sens de l'humour. Espérant, dont, au passage, que l'élu de ton cœur, mordrait à l'hameçon. Graham levait, alors les yeux au ciel, se mordant la lèvre inférieure, pour s'empêcher de glousser. S'esclaffer. T'imitant dans tes gestes : secouant la tête, de gauche à droite. « Plus sérieusement... Ouvre-le, Amour. » - « A tes ordres, chef! » Proclamais-tu, d'une voix, que tu trouvais un peu trop aiguë, sur le moment, bien que tu ouvrais, finalement, l'écrin de velours. Tu aperçus alors, dans le contenu, une bague scintillante, à la fine couleur de l'argent. De la forme d'un flocon, comme la chaîne que tu portais depuis longtemps, déjà, autour de ton cou délicat, à mesure que tu restais bouche bée. Le temps de quelques longs instants durant, les mots restés coincés, dans le fin fond de ta trachée. « Graham, c'est... » Tu n'eut guère le temps, de terminer ta phrase, que tes grands yeux opaques s'écarquillèrent. Se changèrent presque en secoupes, alors qu'ils rencontrèrent les siens, qui te sondèrent, avec amour et passion. Alors, que son doux visage envoûtant. Pénétrant, rayonnait de bonheur. « Une alliance ? Oui. » Ajouta-t'il, aussitôt, d'un timbre, qui se voulait toujours aussi doux, rassurant, à mesure que tu restais, quelque peu, pantoise. Ne sachant que dire, comment agir. Tu songeais, sans nul doute, que ce dernier, te jouais quelques vilains tours. Qu'il s'amusait à tes dépends... Tu l'observais, silencieusement. Comme pour y déceler une légère pointe d'amusement. En vain... Le bel homme, à la carrure magnifiquement sculptée, semblait sérieuse. Se préparant, certainement. Mentalement, à te faire cette demande, que tu avais tant attendu, durant maintes années. De nombreux moments. « Ca fait un moment que j'y pensais. Que je voulais te demander en mariage, mais, avec tout ce qui s'est passé... J'avoue ne pas avoir trouvé le bon moment, dans tout ça... » Il s'apprêtait, dont, à continuer, dans sa lancée. A demander ta main, en bonne et due forme. Mais, avant même que celui-ci n'arrive jusqu'au bout, tu lui coupais net, l'herbe sous le pied, sous ses grands yeux éberlués. Quitte a cassé ce bel instant. « Attends, je... Je pensais, que... Tu n'étais pas encore prêt, pour ça. Que c'était trop tôt, pour toi... » - « Je sais... J'ai eu tort. » A ces mots, qui avait l'air, pourtant, sincères, tu fronçais les sourcils, dans un semblant d'incompréhension. Toisant ton dulciné, ton bien aimé, avec curiosité. Bien que dans le fond, tu te sentais touchée, tu n'arrivais, point, à saisir l'essence même, de tout ceci. De ce que cette demande en résultait. Pourquoi ton petit ami se ravisait, soudainement. Se décider, maintenant ? Comme si tu sentais. Pressentait, que quelque chose clochait. Tu ouvrais, alors, la bouche, pour lui demander si c'était bel et bien ce qu'il désirait. Que, s'il y avait quelque chose qui le tourmentait, le torturait, ton bel ange pourrait tout aussi bien se confier. Il savait pertinemment. Parfaitement, que tu gardais n'importe quel secret, au demeurant. Mais, tu n'eus le temps, une fois encore, d'y arriver, que l'élu de ton cœur, te devançais... « Tu as été gentille, patiente... Tu as fait tellement de choses. Tu as tout sacrifié, pour moi. Pour nous, et... Je n'ai jamais été assez reconnaissant, envers toi. Ces derniers temps, je me suis conduit comme un parfait imbécile, avec toi. Te délaissant, même, à cause de mes déplacements, de ces derniers temps... Mais, tu ne t'es jamais plainte. Tu as toujours tout supporté, et... » Il marquait, alors, une légère pause. Inspirant, soufflant un bon coup, avant de mettre un genou, à terre, à mesure que la minute fatidique, approchait doucement. Tranquillement. Alors, que ton rythme cardiaque, accélérait, sensiblement. Que ton cœur, tambouriner dans ta poitrine, inlassablement. Un sourire idiot, tirait les coins de ta bouche, néanmoins, que tes sombres et mystérieuses pensées, s'embrouillaient. Disparaissaient, dans les méandres de l'oubli. S'envolant, tel un mouchoir dans le vent. Te laissant un brin de répit. Un doux moment éphémère, coincé dans la stratosphère. « Et, surtout, en cette période de fêtes, tu m'as fait comprendre, que... Qu'on attend tous Noël, avec impatience. Qu'il y a une raison à cela. Et, dans le fond, ce n'est pas tant les réunions de familles, les retrouvailles. Ou même le plaisir de déguster un délicieux lait de poule. Ni le baiser inattendu, sous la branche de gui... » A ces quelques belles paroles. Cette jolie tournure de phrase, tu ne pus t'empêcher de sourire, quelque peu, amusée. L'écoutant avec la plus grande attention qu'il soit. Le laissant, ainsi, continuer. « Ni même le cadeau, que nous offrira un être cher, qui justifie toute cette impatience. Non... Nous avons hâte de voir arriver la saison de Noël, parce que, nous savons, aussi, que c'est, surtout : le temps des miracles. Et, mon miracle, c'est toi. » Avouait-il, sans ménagement, d'une voix distinct. Articulant, parfaitement, chaque syllabe. D'une voix suave bien que sérieuse, que tu aimais tout particulièrement, au point qu'un long frisson parcourait ton échine. Te traverser tout le long du corps, au demeurant. Une voix qui était aussi claire, limpide que de l'eau de roche, et qui résultait à ton souffle, un air saccadé. « Alors... Kayleigh-Snow Rosebury, veux-tu devenir ma femme ? » Acheva-t'il, d'un timbre qui se voulait plus indécis, cette fois. Comme si le beau brun était effrayé à l'idée, que tu puisses le lui refuser. Le repousser. Il n'en était rien, toutefois... Tu sentais les larmes montaient, jusqu'à tes iris caramélisées, à mesure que tu hochais la tête, pour approuver. Souriant toujours, telle une idiote balafrée. « Oui... Oui, je le veux. » Soufflais-tu, émue. Presque dans un murmure, alors qu'une bulle aux couleurs chatoyantes, semblait vous couper de tout. De cette joute lasse, qu'est notre monde de chimère. Notre monde de misère, que tu avais réussi à purger, oublier ta peine passagère, grâce à ce dernier... Ta belle moitié te rendit, dont, un mignon petit rictus, pour le moins radieux, avant même de sortir la bague du coffret, pour te la passée au doigt. A l'annulaire droite, de ta main délicate. Tu le laissais faire, cependant que quelques goûtes d'eau salées, roulèrent, finalement, sur tes douces joues nacrées. Mourant, sur ton cou. Alors, que ton bel ange se relevait, doucement, et s'approchait de ton être. Enlaçant de ses bras, ta frêle silhouette. Tu te laissais, dont, glisser dans son étreinte. Savourant l'instant présent. Bien que cela te parût de courte durée... Le bel apollon, posait, dont, sa main rugueuse. Calleuse, sous ton menton, tandis que l'autre, essuyais tes quelques larmes. « Je t'aime. » T'avoua-t'il, finalement, à mesure que, les frissons t'envahir de toute part. Alors, qu'une ébauche de sourire, peigner les coins de ta bouche, sous ton visage rayonnant de bonheur. Ton monde retrouver de sa saveur. De sa splendeur, de son éclat. Tu posais, dont, ta main sur la sienne, avant même de sentir ses lèvres se sceller sur les tiennes. Tu prolongeais son doux baiser, avec amour. Avec passion. Usant de toute ta douceur. Aussi infini, soit-elle, néanmoins, que tu enroulais tes bras, autour de sa nuque. Priant de tout cœur. Ne voulant, pour rien au monde, que ces quelques longues minutes de bonheur, ne s'arrête. Ne s'énègre, à travers ce sablier, qui marque notre apogée. Notre temps. Hélas, il fut rompu, à ton plus grand désespoir, lorsque tu entendais les douze coups de minuit sonner. Claironner, très légèrement, sur la montre de ton fiancé... « Bonne année, mon amour. » Commençais-tu, d'une voix suave, en lui caressant la joue, délicatement. Tu entendais, dont, ton bien aimé, échapper un soupir, aussi léger qu'une brise. Levant, alors, les yeux au ciel, cependant, que tu ne comprenais guère, sa réaction. Tu songeais, sans nul doute, que tu l'avais contrarier, intentionnellement... « Oh... Moi qui pensait te faire un beau cadeau de dernière minute, je n'ai même pas le droit à "je t'aime, mon chéri"! » Achevais-t'il, d'une voix légèrement criarde. Faisant une petite moue adorable, bien que tu compris, parfaitement, qu'il te taquinait. Un petit rire cristallin, s'échapper, dont, de tes lèvres légèrement rosées, avant même, de jouer fébrilement avec ses doigts. Alors, qu'il se laissait faire, sans broncher. Sans résigner. « Excusez-moi, Monsieur! Je ne voulais pas vous vexer. Tout au contraire! » Ton doux et mignon petit rictus, s'effacer, alors, peu à peu, néanmoins, que tu pris un air sérieux. Sondant ton dulciné, intensément. « Je t'aime. » Lui retournais-tu, finalement, et aussi tendrement que possible, à mesure que Graham déposait un furtif baiser sur tes lèvres. Bien décider a passer outre, la mesure. Alors que dans le fond, ce dernier était tout aussi bien amusé de la situation. Autant, que tu pouvais l'être. « Bon, je me sens rassuré, dans ce cas... Et... Bonne année, à toi aussi... Future Madame Grayson. » Achevais-t'il, alors que vous vous regardiez, avec passion. Avant même de te tenir la main, délicatement. Se décidant à vous faire emboiter le pas. A continuer votre bout de chemin, bien tranquillement. Cependant que tu avais fini par mettre toutes peurs entre parenthèses, pour prendre la vie du bon côté. Pour prendre le risque d'être heureuse, en présence du beau brun. Ainsi, vous débutiez bien l'année. Ainsi, continuer votre joli conte de fées.


Pour mieux t'imprégnier de leur histoire, voici ma [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien], où Graham apparaît. - Chapitre III, V, VI, X - Je pense qu'ils reflètent plutôt bien la relation, entre les deux jeunes gens, mais... Si tu as besoin de plus de précision, n'hésites pas! Wink

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
"Kayleigh-Snow Rosebury"
Dans les ruelles, elle fait les cent pas. A la recherche des ivresses d’autrefois. Tant de frissons, ternis à tout jamais. Aux couleurs, noir et blanc, d’un film muet. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayleigh-Snow Rosebury

avatar

○ messages : 39
○ avatar : La jolie et cutie Lily James.

MessageSujet: Re: (F OU M) au choix ○ Quand on a le/la fiancé(e), devant...   Mer 22 Fév - 0:23



les informations du scénario

Aloha, petit koala! :nomnom: :slip:


Tout d'abord, je tiens à te remercier, de parcourir mon scénario. D'avoir pris le temps et l'envie de le dévorer, qui plus est. En espérant, ne pas t'avoir ennuyé(e), au point d'abandonner, en cours de route. Ou, au contraire, de ne pas avoir abusé, de ton temps, si précieux. J'espère, également, ne pas te faire peur, quant aux attentes du personnage. De leur relation, dont je vais t'informer, car après tout, je veux que tu sois à l'aise. Même, parfaitement bien, dans ta jolie peau. Wink


pseudo J'admets, que je suis très attachée, au premier prénom, ainsi qu'au nom. Trouvant que, ça convenait parfaitement, avec le nom de famille, je n'ai pu résister, à l'envie de l'ajouter. Donc, pour ma part, les deux, sont non-négociable. En revanche, je te laisse le soin de changer le second : Hans, s'il ne te plais pas.
En revanche, si tu veux opter, pour une femme, les prénoms seront, tout à fait, négociable! Wink

histoire Comme je te l'ai, gentiment, préciser, en haut, l'histoire de Graham reste libre, dans l'ensemble. Après tout, je veux que tu sois, un tant soit peu, à l'aise, avec lui ou elle. Veille, simplement, à ce que ça coïncide, avec l'histoire de Snow. Wink Mais, tu peux, toujours, laisser libre à ton imagination. Tu peux, même, venir me harceler, si tu as de nouvelles idées, en tête. Ou, quelques hésitations, que ce soit... Ca ne me dérange, absolument, pas! Je te promets de ne pas te mordre!

leur relation & évolution Malencontreusement, pour toi, je me dois, de t'avertir, que la relation, que les deux personnages, ont en commun, est non-négociable. J'admets, que je vois difficilement, le fait qu'il en soit autrement... Je veux dire, que, si Graham a proposé à Snow, de venir emménager à Edimbourg, parce qu'elle n'arrivait plus guère, à avancer, à Salem. Ou, qu'ils/elles ont rompu, pendant un temps, à cause d'une certaine demande en mariage, bien qu'ils/qu'elles se sont remit, ensemble, plus tard. Ou, le fait, que, désormais, il/elle lui demande sa main, parce qu'il/elle redoute, qu'elle l'abandonne, ou qu'elle le/la quitte, peut-être, pour un autre, je te vois mal, le/la faire partir en vrille. Ca n'aurait plus aucun sens... x) J'ai créé, façonner Graham, de cette manière, parce que, j'ai pensé, que commencer ainsi, ça partait d'un bon sentiment. Que, j'aime le lien, tout mignon, qu'ils ont, ensemble, tout en ajoutant une petite dose pimentée. Sinon, c'est trop triste et lassant... Tu ne trouves pas ?
Quant à l'évolution, je te propose, qu'on voit ça, en se mpottant, mutuellement, pour voir comment la suite, va se dérouler. Je trouve que, c'est beaucoup plus plaisant, d'agir ensemble. Autant regarder dans la même direction. Quitte à loucher, plutôt, que de tout mélanger, en mode « Bah, finalement, je fais comme ça, parce que, ton truc, là, ça ne me plait pas. » XD Je te rappelle, également, que, je vois mal, Graham quitter Snow, comme ça, du jour au lendemain, parce qu'il ou elle, apprend la nouvelle, par le biais de sa dulcinée, que le meilleur ami d'enfance, vient de l'embrasser, dernièrement. Au contraire, je vois très bien, le bel apollon/la magnifique jeune femme, sortir les poings. Pour moi, il/elle a toujours agi, comme ça, envers l'élu de son cœur. Tout comme il/elle ne supporte l'idée, qu'on s'en prenne à sa famille. Pour lui/elle, c'est sacré! ^^ En revanche, si la base de relation, que Graham et Avery, ont, dans l'histoire, ne t'emballes pas, je ne t'empêche pas, de modifier, quelques petits détails. Wink Pense, seulement, à m'en tenir informée, histoire que, je ne me sente pas seule et perdue, dans tout ça. Dans tous les cas, je te fouetterai! :nomnom: :slip:

présence/activité & orthographe Des fautes d'étourderies, on en fait tous. Moi la première! Je ne vais, dont, pas venir t'incendier, si tu en fais quelques-unes. Wink Pense, simplement, à te relire, avant de poster. Ou, encore, à corriger tes fautes, si possible. Je pense, que, c'est plus sage et plaisant, de lire un joli poste, bien rédiger, plutôt que de voir une quinzaine de fautes, en trois lignes, qui me picotent les n'oeils n'oeils. XD D'autant plus, qu'il existe des correcteurs, en ligne, tels que BonPatron, Reverso, Cordial, et j'en passe. Wink

Quant, à la longueur des rp, je t'avouerai que, je ne suis pas difficile, pour ça. Tu peux, tout aussi bien rédiger une quinzaine de lignes, comme plus de cinquante, que, ça me conviendra, parfaitement. Wink Du moment, qu'un minimum de qualité, soit là, c'est l'essentiel. Pour ma part, je suis une vraie pipelette, donc... Si tu désires prendre le personnage, ça sera à tes risques et périls. XD

En ce qui concerne la fréquence de connexion, je tiens, juste, à te demander, d'être présent(e), un minimum. De venir poster, au moins, une à deux fois, dans un délai de deux à trois semaines, au moins. Je pense, que c'est un bon compromis. Sauf, si, naturellement, tu es en période d'examen, ou que tu occupes un poste, très important, dans la société... Je peux, tout à fesse, le comprendre. Je veux juste, que tu sois un minimum motivé(e) et prêt(e) à continuer l'aventure. A gouverner le monde, en ma charmante compagnie. (oui oui, mes chevilles vont parfaitement bien, je te remercie! :p) Mais, je te rassure, je ne m'attends pas, non plus, à ce que, tu devienne un membre compulsif. Moi-même, j'ai mes limites. ^^ Je crains juste l'idée, qu'une fois ta validation acceptée, tu disparaisses dans la nature, comme ça, sans donner signe de vie. D'autant plus, que, ça ne ferait, que donner, du travail en plus, à l'équipe administrative, et de me donner une fausse joie. Et ça, on n'en veut pas. x) Mais, dans le fond, c'est bien connu : On a tous une vie, en dehors de l'ordi. Moi y compris. Wink

avatar J'aime beaucoup Luke Evans, pour ma part. Je le trouve super cute. Et très sexy! (allez quoi, tu vas pas me dire que, dans Dracula Untold, il ne l'est pas ? *_*) Mais, je peux, parfaitement comprendre, que, tu ne l'aimes pas. C'est pourquoi, l'avatar est entièrement négociable. Je peux, même, te conseiller, de prendre Bradley Cooper, Colin O'Donoghue, Daniel Gillies, Ewon Bailey (♥), Ian Somerhalder, Ioan Gruffudd, Jake Gyllenhaal, Josh Dallas, Kevin McKidd (♥), Mike Vogel (♥), Patrick Dempsey, Simon Baker (♥) ou encore Zackary Quinto.
Et, pour les femmes, (bien, que, je sois, légèrement, plus à l'aise, avec la gante masculine... XD) le choix, t'es libre, dans l'ensemble. Je pourrais, cependant, te conseiller : Emily Blunt, Jennifer Morrison (♥), Lana Parilla (♥), Rachelle Lefevre (♥), Rebecca Madder, ou encore, Sarah Michelle Gellar (♥).
Du moment qu'il/elle soit dans la tranche d'âge, que j'ai précisé, ça me va. ;)Ceci dit, même si tu peux venir, et toujours tenter, de me proposer, tes personnalités favorites, je pense, que, dans le fond, je me verrai un certain droit de véto, sur certaines têtêtes. :nomnom:


Voili voilou... J'espère, ne pas t'avoir ennuyé(e), abusé de ton temps. Ou, que tu ne sois pas mort(e), assommé(e), par mon gros discours ridiculement nécessaire. Ou encore, effrayé(e), par tout ceci. ^^' (Je t'ai prévenue, pourtant, que je parlote, je parlote! XD)

Merci, pour tout, et sache, que, si tu tentes mon scénario, je te promets, que, je te lécherai les pieds, je te construirai un temple de marshmallows au Nutella, à ton image. Je me laisserai fouetter, violer. Me marierai, avec toi, ferait des bébés, qui domineront le monde. Je serai ton esclave à vie. Je ferai tout, absolument tout ce que tu voudras! :slip: :nomnom:

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
"Kayleigh-Snow Rosebury"
Dans les ruelles, elle fait les cent pas. A la recherche des ivresses d’autrefois. Tant de frissons, ternis à tout jamais. Aux couleurs, noir et blanc, d’un film muet. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(F OU M) au choix ○ Quand on a le/la fiancé(e), devant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix d'un arrangeur
» Pb pour le choix de la voie
» Choix des itinéraires dans les trajets
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» Choix d'un casque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
please like me  :: YOU RAISE UP :: things we lost in the fire-
Sauter vers: